jess

La panne

Ça fait une bonne demie-heure que je suis assise, là, devant mon écran. Je fixe le petit curseur qui clignote sur une page blanche. Je fais des recherches google,  lamentablement en quête d’inspiration. Ça m’a tout l’air d’une bonne panne! Le syndrome de la page blanche qu’ils appellent. Pourtant, j’ai passé et passe un fabuleux été meublé de shows, de soirées festives entre amis et d’un incroyable voyage. Malgré tout, est-ce qu’il se peut que je n’ai rien à dire là-dessus? Que de si beaux moments ne daignent me souffler un peu d’inspiration?

J’écoute du Jean Leloup, souhaitant que sa créativité m’en procure un peu. À l’occasion, je me dis comme j’aime cet être tricoté d’authenticité. Son goût du vrai, de l’essentiel, de l’amusement, de paysages et de coins du monde paradisiaques. Son rapport à l’argent plein d’indifférence, sa lucidité face au monde dans lequel nous vivons, alors que certains le croient fou ou déluré. Pour toutes ces raisons, il m’inspire. John The Wolf, aide-moi un peu.

Ma rêverie jean-lelounesque est interrompue par la vibration de mon cellulaire. Telle une junkie qui a besoin de sa dose, je regarde tout de suite le message de mon ami. Il a envie qu’on se voit. La noirceur est tombée, nous partons conquérir le Vieux-Québec. Un premier arrêt obligé pour contempler les fontaines de couleur. On regarde les enfants jouer dans l’eau à se détacher le réel. On se fait la promesse de faire comme ces enfants, après une soirée bien arrosée, au pire. Le pacte de courir dans cette eau, les vêtements trempés.

Sur le chemin, on croise Monsieur René : un Sol sans son pote Goblet, un Sol sorti du congelo où il somnolait. Le vieux clown ne fait pas dans les acrobaties à tout casser. Il fait plutôt rire la foule par ses mimiques, ses attrapes. Un de ces vieux clowns qui fait encore rire les gens après toutes ces années, c’est incroyable. Tant de rires cumulés, il est bon pour une retraite tout sourire.

On marche ensuite sur la terrasse Dufferin par cette soirée chaude. On prend place sur le banc d’un petit parc entouré d’arbres d’où la vue sombre du fleuve fait contraste avec la rive-sud illuminée derrière. C’est magnifique. Tout comme le château qu’on admire sincèrement, alors que trop souvent nos paires de yeux s’y sont habitués. Quelques tirs de fumée exaltante nous mènent aux rires sincères, entrecoupés de silences confortables. On se raconte ces histoires, ces anecdotes qui rient de nous-mêmes, qui nous placent en dérision. Ça fait du bien à l’âme. On prend conscience qu’on se connait depuis si longtemps, depuis tant d’années pour le moins charnières. Qu’on s’est vu à différentes périodes de notre vie, pas toujours glorieuses. Qu’on se connait. Pas mal beaucoup. Ça nous fascine.

Dans un éclair de génie, on se souvient que c’est la période des perséides avec frénésie! On se ramasse couché sur le toit d’un immeuble en basse ville. On admire ce phénomène de la nature. On s’exclame, le doigt pointant le ciel, lorsqu’une étoile laisse un trait lumineux derrière elle, sous nos yeux. On essaie de reconnaître les constellations, la tête sur le plancher dur. On est entouré de bouts de bâtisses qui nous fixent de leur toit plat. On se sent tout petit. Je passerais ma vie là. Mais, il se fait tard. Il est l’heure de rentrer après que la nature nous ait donné son show.

J’arrive chez moi. J’assois mon portable sur mes genoux pour retourner à mes moutons qui bêlaient pas fort fort. Juste après le deuxième paragraphe, mes doigts tambourinent sur le clavier. Je réalise que.. Je l’ai eu ce soir, moi aussi, mon moment d’authenticité. Mon coin du monde paradisiaque, mon moment gratis. Que, je l’aime ben ma vie de même. Jean Leclerc, c’est pas vrai que la vie est laide laide.

C’est là, à près de 650 mots, que je réalise que je l’ai écrit mon article. Yes!

Jess GR

*Crédit photo : https://voir.ca/nouvelles/actualite-musicale/2016/01/18/deux-supplementaires-pour-jean-leloup-en-solo/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s